Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 août 2013 6 03 /08 /août /2013 14:16

Plusieurs lecteurs m'ont interpellé récemment sur le fait que si l'on considère le récit génésiaque des origines de l'humanité comme un mythe, on détruit un fondement du christianisme, c'est-à-dire la doctrine du péché originel et du sacrifice expiatoire du Christ.

Je souhaite simplement dire deux choses pour l'instant:

1. Les livres de la Bible ont tous été écrits à partir d'une vision archaïque et préscientifique de l'histoire de l'humanité.

2. Le christianisme ne se réduit pas à cette vision archaïque et préscientifique, mais dépend essentiellement de l'enseignement qui découle de l'intervention de Jésus dans l'histoire de l'humanité.

Ceci, étant dit, il y a fort longtemps que le problème de l'interprétation de la mort de Jésus agite les esprits chrétiens. Tous les penseurs chrétiens n'ont pas interprété la croix du Christ comme réparation pour le péché originel ou comme expiation substitutive pour les péchés des hommes.

En voici quelques exemples sous forme très simplifiée:

Anselme: Le péché de l'homme a consisté dans le fait de n'avoir pas rendu à Dieu l'honneur qui lui est dû, ce qui devait entrainer soit le châtiment de l'homme soit la réparation. La miséricorde de Dieu l'a poussé à faire lui-même réparation en la personne du Fils incarné.

Abelard: Il n'y a aucun principe de la nature divine qui exige une réparation de la part du transgresseur, et la mort du Christ ne devrait pas être considérée comme une expiation du péché. Cette mort était seulement une manifestation de l'amour de Dieu, participant ainsi à la souffrance de sa créature et prenant sur lui-même  le poids de son misérable sort, de manière à rendre plus sensible le cœur humain et le conduire à la repentance.

Les Sociniens du 16ème siècle: Il n'y a rien dans la nature de Dieu qui exige la punition du transgresseur, et sa justice ne l'empêche pas de pardonner s'il le désire.  La mort du Christ doit être comprise comme la conséquence d'une fidélité totale aux valeurs divines, et un exemple que l'homme est appelé à suivre afin d'être digne de la vie éternelle.

Grotius: La justice divine n'exige pas que toutes les exigences de la loi soient parfaitement satisfaites par l'homme, et Dieu n'a pas besoin de la mort du transgresseur pour satisfaire sa justice. Cependant, il fallait qu'il y ait châtiment, et donc mort, pour maintenir la stabilité du gouvernement divin. La mort du Christ était le moyen pour Dieu de satisfaire cette nécessité tout en épargnant le croyant.

Schleiermacher, Edward Irving, Menken: Par l'incarnation du Christ, la vie divine a pénétré la vie humaine, et par la mort en croix la dépravation originelle a été dissoute, de telle sorte le Christ devient le levain d'une nouvelle humanité.

Ce que montrent ces quelques exemples, c'est que tous les chrétiens n'ont pas toujours considéré la lettre des textes bibliques comme explication définitive et exclusive  de l' intervention de Dieu dans l'histoire humaine.  Il y a un effort à faire pour passer de la vision archaïque à une vision moderne tout en restant chrétien. C'est ce qui différencie le christianisme authentique du fondamentalisme.

Plusieurs éminents penseurs chrétiens modernes se sont lancés dans cette entreprise visant à démythologiser la foi chrétienne. De ce nombre sont notamment Rudof Bultmann et Hans Küng.

Il s'agit, non pas de démythifier, c'est à dire de supprimer le mythe qui a un rôle à jouer dans la transmission du patrimoine chrétien, mais plutôt de le réinterpréter en utilisant des catégories de pensée qui tiennent compte des avancées de la connaissance. Cette démarche est indispensable pour que la foi ne soit pas enfermée dans des croyances dépassées qui peuvent faire violence à l'homme à travers des dérives fondamentalistes et obscurantistes.

Partager cet article
Repost0

commentaires

NYABINGHI REBEL 03/04/2014 17:01


Dans la vie, l'avoir et le faire ne sont RIEN !!!  Seul l'ÊTRE est important... Si vous savez qui vous êtes, l'avoir et le faire suivront ! jah alone
can give us satisfaction !!!!  SEUL  DIEU PEUT SATISFAIRE NÔTRE ÂME !!! JAH BENI !!!!! THANKS TO MISTA JOSEPH HILL !  THE KEEPER OF ZION GATE !!!

Ismael ZEPHYR 05/04/2014 05:22

Je ne cesse de découvrir et de redécouvrir encore la profondeur, la splendeur, la valeur de l'oeuvre de Mr Joseph HILL, leader du groupe Culture, légende du roots reggae fundamental... Cet homme est un compositeur touché par la grâce divine... Un de ces nombreux miracles du génie nègre que la majorité des martiniquais ne connait pas... Une voix exceptionnelle, une musique qui vient tout droit du ghetto, porteuse de toute la puissance du génie rastafarien... Le reggae de Joseph HILL est une synthèse entre la richesse rythmique, la simplicité mélodique, la richesse des textes, la puissance révolutionnaire...

Joël VALLERAY 04/04/2014 04:57



je serais tenté de dire que l'avoir et le faire ne puisent de valeur que dans l'être. C'est à peu près la même chose, sauf que je ne saurais déprécier l'avoir et le faire.



observateur lointain 03/04/2014 16:41


Je tiens à dire que celui que nous appelons "DIEU" respecte la personnalité de tous et de chacun... KATCHOPINE a toujours été une personne de combat... NYABINGHI REBEL de même... Tous les deux
insoumis et réfractaires à toute espèce d'oppression... Ce depuis leur plus jeune âge... Ils sont nés comme ça... Je les ai vu grandir comme ça... Ils mourront comme ça... Si je devais croire en
DIEU, ce serait pour celà...

observateur lointain 03/04/2014 16:21


Nos parents nous ont donné ce qu'ils avaient selon leurs connaissances... Aujourd'hui que nous sommes les parents, la question est de savoir : Que voulons nous transmettre à nos enfants ? Cette
question s'est posé aux parents de l'Israel antique... Elle s'est posé aux grands hommes de la bible ( véritables figures parentales ). A commencer par l'apôtre Paul...

observateur lointain 03/04/2014 16:10


Mr Joel Valleray... Je suis le grand frère de KATCHOPINE et de NYABINGHI  REBEL... De treize ans leur aîné. Nous avons reçu la même éducation... Nous sommes allés " au temple " avec nos
parents qui nous ont inculqué des valeurs sûres. J'ai émigré très tôt vers la France. Je leur ai essuyé les fesses, mais je les ai aussi vu devenir des adultes. Le chemin qu'ils ont pris sur ce
blog était un chemin périlleux et dangereux pour eux. Il s'agissait de confronter leurs croyances aux avancées de la science ( théologique et
autres) sans perdre les fondements de leur existence. Les fondations sur lesquelles ils ont tout construit. Parce que la science n'est pas que les éprouvettes. Il existe une SCIENCE théologique.
Je les admire pour leur courage et aujourd'hui, même si je ne crois pas en un DIEU tel que la bible le décrit, ils me confirment que la FOI est quelque chose de personnel qui peut évoluer... Je
suis donc un grand frère admiratif... 

KATCHOPINE 03/04/2014 15:46


Ce blog m'a permis de déposer des choses que j'avais sur le coeur et le dos depuis des années. Des fardeaux que la religion avait mis dans mon coeur et ma
conscience. En ce sens, il a fait preuve de psychothérapie efficace... Je vous remercie pour celà Mr Joel Valleray... Je me sens désormais plus
légère et plus forte... Des personnes font des années de psychanalyse notamment à cause de la religion...

Marie B 06/04/2014 16:53

De même pour moi...

Joël VALLERAY 04/04/2014 04:52



J'en suis ravi. On essaiera de continuer dans cette direction. Quelques articles viennent et les échanges reprendront.



NYABINGHI REBEL 03/04/2014 14:28


Les fonctionnaires de DIEU à la double retraite commencent souvent leurs sermons par un tonitruant : " La parole de DIEU nous dit que...". Ainsi, au fil
des siècles, DIEU est représenté surtout sous l'angle de la parole... Cependant, cette parole s'est faite chair... Cette " chair", Jésus l'a incarné de façon magistrale. Cette " chair ", ce n'est
pas la chair du soit disant péché originel, mais le champ de nôtre humanité... Son expression même... Elle touche tous les domaines de nos vies ( affective, professionnelle, sociale etc). Les
pasteurs ont bien compris que maintenant ils ne peuvent plus se contenter de prêcher la bonne nouvelle pour remplir leurs poches et les bâtiments. Ainsi, ils se mettent à faire " du social", mais
toujours dans le but d'évangéliser. Ils n'ont pas compris que la solidarité, l'entraide, l'aide aux démunis aux yeux de DIEU sont des actions qui se suffisent à elle même et lui suffisent. Pas
besoin donc de soit disant aider pour baptiser à tout prix.... L'humanisme chrétien suffit.....

NYABINGHI REBEL 29/03/2014 23:08


Je pense qu'il existe une morale laïque, hors du champ de la religion, dont le monde a besoin... Une morale qui ne renvoit pas à des croyances mais
s'ancre dans l'Humanisme et le respect de son prochain...

NYABINGHI REBEL 29/03/2014 06:47


La recherche universitaire a des avantages et des inconvénients. Elle permet l'aprofondissement de sujets et l'acquisition d'éléments précieux, mais elle
peut être le positionnement impersonnel et sec des pharisiens de l'époque. L'expérience permet de toucher du doigt ce dont on parle et ajoute à la recherche une qualité indéniable
d'authenticité.

NYABINGHI REBEL 26/03/2014 08:21


1/ Je ne prétends rien du tout...


2/ En tant que travailleur social, je suis confronté quotidiennement à des situations de souffrance qui font que je n'aborde pas certains sujets sous
l'angle de la recherche purement universitaire. Je reconnais les insuffisances et les limites de cette démarche parfois, mais je l'assume... Assez
souvent, par mon métier et ma vie, j'ai les mains dans le cambouis...


3/ Sur ce blog, Je préfère aborder le maximum de sujets de façon empirique... C'est un choix...
L'empirisme me préserve de constructions purement et seulement intellectuelles... Cependant, je reconnais que les éléments liés à la recherche sont intéressants sur ce blog pour une meilleur
compréhension des sujets abordés...


4/ J'apprécie le terme " exigence " que vous utilisez... En effet, il nous conduit sur un chemin que j'aime bien. Celui de l'humilité réelle qui nous
rappelle que nous pouvons TOUJOURS apprendre des choses nouvelles...


5/ Il me semble que la question de l'inceste n'est qu'un élément de vôtre réflexion et que cette réflexion suscite deux interrogations plus large : 1/
Nôtre Humanité  est-elle une forme de condition animale améliorée ? 2/ De nos jours, la sexualité a-t-elle un rôle surtout lié au plaisir ? 3/ La morale a-t-elle encore sa place dans
l'éducation ? Si oui, quelle morale ?


Ce sont là des questions qui me semble essentielles. Car elles nous conduisent sur des pistes de réflexion importantes que sont le déterminisme, le
créationnisme, l'évolutionnisme... Mais elles ne font pas que ça... Elles sont en échos aux problématiques que rencontre nôtre société malade en manque de repères...

R.V 25/03/2014 12:44


Arrogance, vous avez dit arrogance ? Exigence, Monsieur ! Si on prétend s'exprimer sur un sujet aussi pointu, on a le devoir de s'informer, de se confronter aux textes.


La prohibition de l'inceste est une règle très singulière: elle tient à la fois de la nature par son universalité et de la culture par son caractère de norme. 


Dans TOUTES les sociétés humaines l'Union avec certains parents se trouvent interdites. Il s'agit d'une règle à contenu variable: la prohibition ne porte pas partout sur les mêmes parents. Telle
alliance permise ici ne le sera pas ailleurs. Mais, et c'est capital, cettte règle présente un caractère d'universlité puisqu'on ne connait pas de groupes humains qui ne portent pas une
interdiction sur l'alliance.


 

Présentation

  • : Le blog de Joël VALLERAY
  • : Site dédié à la lutte contre la pensée sectaire et à la promotion des libertés individuelles.
  • Contact

Recherche

Archives

Catégories

Liens